Un exosquelette suédois pour amplifier la force naturelle des salariés de l’industrie : General Motors, la Nasa et Airbus sont intéressés

par Martin - 622 views13

Un exosquelette suédois pour amplifier la force naturelle des salariés de l’industrie

Vous ne connaissez peut-être pas l’entreprise Bioservo Technologies, mais cette jeune pousse suédoise fera bientôt parler d’elle à échelle internationale. Elle intéresse en effet les géants General Motors (GM) et Airbus pour son exosquelette qui prend la forme d’un gant bionique, destiné à amplifier la force naturelle des bras lorsque l’on soulève une charge. Cette technologie pourrait être fort pratique pour les salariés des chaînes de production qui portent des poids lourds, dans u marché prometteur notamment du fait de l’allongement de l’âge de départ à la retraite.


L’entreprise Bioservo Technologies, incubée à Kista, la « Silicon Valley suédoise », fera certainement parler d’elle au niveau international. La jeune pousse s’est fait remarquer par General Motors (GM) et Airbus pour sa technologie d’exosquelette dédiée à amplifier la force naturelle du bras en cas de soulèvement d’une charge.

General Motors est déjà en partenariat avec la NASA pour concevoir un exosquelette de bras

Un exosquelette suédois pour amplifier la force naturelle des salariés de l’industrieGeneral Motors travaille déjà sur un prototype d’exosquelette de ce type, en partenariat avec la Nasa. Son gant bionique (ou gant robotisé) RoboGlove sert à faciliter l’effort et vise les ouvriers des chaînes de montage automobile, mais aussi les astronautes de la Station Spatiale Internationale. L’exosquelette RoboGlove est doté de capteurs en polymère et d’une batterie en lithium-ion de la taille d’un Smartphone. Pour perfectionner cet exosquelette, GM/La Nasa s’est donc acoquinée avec Bioservo Technologies. Mais ce n’est pas tout ; la société française Airbus a également tiqué face à la technologie ultra avancée de ce duo devenu trio et a passé un contrat avec Bioservo pour, elle aussi, acquérir cet exosquelette pour les salariés de ses chaînes de construction aéronautique.

General Motors comme Airbus conservent les termes du contrat confidentiels.

Un exosquelette ou gant bionique  pour porter un poids lourd comme si c’était un poids plume

Un exosquelette ou gant bionique pour porter un poids lourd comme si c’était un poids plumeAujourd’hui, le gant bionique de Bioservo technologies est encore en phase d’affinage de son prototype. Le Suédois prévoit de commercialiser ses exosquelettes nouvelles générations pour les salariés de ces deux géants à partir de la fin d’année 2017. Le marché de l’exosquelette professionnel à destination des ouvriers de chaînes de montage – et de l’industrie de manière générale – est prometteur, notamment du fait du report de l’âge de départ à la retraite.

Un exosquelette capable de décupler la force physique d’une personne lui permettra effectivement de porter des charges lourdes comme s’il soulevait un poids plume, dans des conditions de confort absolu, ménageant ainsi sa santé physique.

Bioservo a déjà conçu un exosquelette pour injecter la force dans le bras des personnes blessées

Bioservo a déjà conçu un exosquelette pour injecter la force dans le bras des personnes blesséesL’entreprise Bioservo n’en est pas à son coup d’essai puisqu’elle avait déjà commercialisé un exosquelette de bras destiné à réduire l’effort des personnes atteintes d’une blessure, d’arthrite ou d’un problème à l’épine dorsale. Son gant SEM – pour Soft Extra Muscle – est un gant robotisé composé de capteurs disposés sur le bout des doigts et sont capable de sentir lorsque l’utilisateur empoigne un objet. L’exosquelette « injecte » alors la force manquante pour saisir et tenir l’objet. Lorsque l’utilisateur relâche la pression, l’exosquelette s’adapte et diminue la force. Cela paraît évident, mais Bioservo Technologies précise être la seule entreprise aujourd’hui à utiliser une technologie non mécanique, comme c’est le cas pour les autres exosquelettes actuellement sur le marché.

Affaire à suivre pour ce partenariat Bioservo – GM – La Nasa – Airbus ! La petite startup suédoise emploie déjà 15 salariés et réalise un chiffre d’affaires de 1.1 million d’euros.

 

0

Newsletter : souhaitez-vous recevoir les articles par mail ?

Recevez gratuitement l'article du jour directement dans votre courriel :)

Vos données sont confidentielles, nous ne faisons pas de spam et la désinscription reste possible à tout moment en 1 clic.