Un papa créé une prothèse en impression 3D pour son nourrisson handicapé

par Alix - 78 views0

Un papa créé une prothèse en impression 3D pour son nourrisson handicapé

Très peu de temps après sa naissance, le petit Sol Ryan est amputé du bras gauche, mais il ne peut pas porter de prothèse avant l’âge de quatre ans, car aucun appareil n’est adapté à sa petite morphologie. Son papa, Ben Ryan, professeur en psychologie, décide de tout plaquer pour fabriquer une prothèse bionique à Sol. Il se lance dans une formation de conception création sur imprimante 3D et fait appel au designer Paul Sohi pour créer une prothèse adaptée à bébé. Pari réussi ! Sol est désormais équipé d’une prothèse de bras ultra légère et sans danger ; facile à imprimer et à coût réduit, ce qui lui permettra de changer d’appareil à chaque étape de croissance. Ben Ryan a décidé de partager son innovation et lance la startup Ambionics, spécialisée dans l’impression 3D de prothèses pour bébés et jeunes enfants.

 

Les prothèses actuelles ne sont pas adaptées aux bébés…

Un prof de psycho qui plaque tout pour concevoir une prothèse 3D à son bébéJuste après sa naissance, le petit Sol Ryan se fait amputer de son bras gauche. Malheureusement, les médecins annoncent à ses parents qu’il ne pourra pas porter de prothèse avant l’âge de 4 ans pour une prothèse statique (à savoir, une prothèse qui ne dispose d’aucune motricité) et l’âge de 7 ans pour, enfin, avoir une prothèse mobile. En effet, les prothèses actuelles ne sont absolument pas adaptées aux bébés, du fait de la présence des batteries dans les capteurs, trop lourdes à porter, mais aussi à cause des risques de blessures pour le nourrisson. Oui, mais voilà, si bébé ne reçoit pas de prothèse avant l’âge de deux ans, il augmente fortement ses probabilités de rejeter l’appareil ; le cerveau étant en pleine croissance à cet âge.

Un prof de psycho qui plaque tout pour concevoir une prothèse 3D à son bébé

Son papa, Ben Ryan, décide alors de tout quitter pour se consacrer à la création d’une prothèse bionique pour son bébé.

Ce professeur de psychologique n’a aucune connaissance dans le domaine de la prothèse et des nouvelles technologies. Il décide de se former à la conception et à la fabrication des prothèses en utilisant un scanner sur sa console de jeux couplé à une imprimante 3D. En effet, certaines applications permettent de transformer une console de jeux en scanner 3D, comme l’application gratuite SCENECT de Faro, par exemple, pour la console Kinect de Microsoft ou Xtion PRO LIVE d’Asus.

Un designer de prothèses pour les sportifs souffrant de handicap participe au projet

Ben Ryan fait également appel à Paul Sohi, designer Autodesk (Autodesk est une société d’édition de logiciels de création numérique, fondatrice du célèbre logiciel AutoCAD et formatrice en ligne sur ses nombreux produits de conception 3D).

Notez que Paul Sohi avait déjà travaillé sur la conception de la prothèse de jambe pour l’athlète Denise Schindler, championne de cyclisme des jeux paralympiques.

Une prothèse adaptée à bébé, légère et à moindre coût grâce à l’impression 3D

Ensemble et grâce à l’impression 3D, ils créent une prothèse hydraulique en seulement 5 jours (au lieu d’environ 11 semaines). La prothèse est composée de matériaux composites qui permettent une diminution significative de son coût de revient. Dans un tel contexte, Ben prévoit d’imprimer de nouvelles prothèses au fur et à mesure de la croissance de son bébé, pour qu’il dispose en permanence d’un appareil à sa taille. C’est par une pression sur le coude que le bébé donne la mobilité à sa main. Il peut alors l’ouvrir et la fermer pour saisir des objets. Gros avantage, et non des moindres : la prothèse est ultra légère et elle ne requiert ni batterie ni piles potentiellement dangereuses pour bébé. « Ce fut très intéressant de travailler avec Ben sur ce projet innovant et ambitieux », a expliqué Paul Sohi. Même si Ben n’avait aucune réelle expérience dans la conception de produit, il a rapidement assimilé les techniques de fabrication. »

Ambionics fabrique des prothèses pour bébés en impression 3D

Face à la réussite du prototype, Ben a décidé de créer la startup Ambionics, spécialisée dans l’impression 3D de prothèses à petit prix et adaptées aux nourrissons et jeunes enfants. L’innovation aidera non seulement le petit Sol Ryan, mais aussi de nombreux bébés et enfants souffrant de handicap à travers le monde. L’entreprise n’est pas encore créée, mais nous souhaitons toute la réussite possible à Ambionics.

 

 

 

 

 

 

 

Un papa créé une prothèse en impression 3D pour son nourrisson handicapé
4 (80%) 1 vote

Réagir, commenter :

Votre mail ne sera pas publié.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Recevoir nos news ?


0

Newsletter : souhaitez-vous recevoir les articles par mail ?

Recevez gratuitement l'article du jour directement dans votre courriel :)

Vos données sont confidentielles, nous ne faisons pas de spam et la désinscription reste possible à tout moment en 1 clic.