Des molécules remplacent l’électricité pour cet ordinateur vivant : découvrez le « bio computer » !

par Maxence - 1 170 views14

Des molécules remplacent l’électricité pour cet ordinateur vivant : découvrez le « bio computer » !

Le professeur Dan Nicolau de l’Université McGill a développé avec l’aide de son fils une technologie incroyable et digne d’un film de science-fiction : un ordinateur organique ! Ce « bio computer », comme les initiés l’appellent déjà, fonctionne à partir d’une molécule (l’adénosine triphosphate) et de protéines qui remplacent le système électronique. Ce processeur vivant consomme nettement moins d’énergie et dure beaucoup plus longtemps qu’un processeur traditionnel… What else ?

 

Les composants électroniques sont remplacés par de la matière vivante

Les composants électroniques sont remplacés par de la matière vivanteLe professeur Dan Nicolau de l’Université McGill admet avoir eu l’idée un peu folle d’un ordinateur organique lorsqu’au cours d’une soirée arrosée, il dessinait le croquis d’un labyrinthe sur le dos d’une enveloppe froissée. Le rapport ? Le « labyrinthe » en question est la base de son processeur. Ici, le processeur n’est pas composé de matériaux électroniques, mais d’adénosine triphosphate (ATP), une molécule qui sert à faire vivre toutes les cellules des êtres vivants. Il décide de l’utiliser comme labyrinthe de propulsion énergétique – en lieu et place d’une décharge électrique – pour faire circuler des protéines – en lieu et place des électrons – au cœur même des circuits du processeur.

Les composants électroniques et l’électricité sont remplacés par de la matière vivante.

Le processeur vivant est aussi rapide qu’un processeur classique

Des molécules remplacent l’électricité pour cet ordinateur vivant : découvrez le « bio computer » !Aidé de son fils et de plusieurs scientifiques néerlandais, suédois et allemands, le professeur Dan Nicolau a donc conçu le premier prototype d’ordinateur vivant, appelé aussi bio computer. « Nous avons réussi à créer un réseau très complexe dans une aire très restreinte », a précisé Dan Nicolau. Au sein de ce système, plusieurs protéines peuvent circuler en même temps, contrairement aux processeurs électroniques à fonctionnement séquentiel qui ne peuvent traiter qu’une tâche après l’autre. L’appareil s’est ainsi montré capable de résoudre des problèmes mathématiques aussi rapidement, voire plus rapidement que nos ordinateurs actuels. Enfin, ce bio computer consomme 99 % d’énergie en moins, ce qui est exceptionnel, et son processeur semble pouvoir durer plus longtemps qu’un processeur traditionnel.

Un processeur qui ne peut pas subir de surchauffe

Le prototype de ce processeur organique ressemble à une petite puce électronique. Il mesure à peine 1,5 cm2. Par ailleurs, comme il ne fonctionne pas sur impulsion électrique, il ne subit aucune surchauffe, contrairement aux ordinateurs classiques.

Cette innovation est importante pour le domaine informatique. Le magazine Science Alert estime que les ordinateurs vivants pourraient « devenir une part importante des superordinateurs de demain » et donner naissance à de véritables appareils hybrides.

Fusionner le processeur vivant avec un ordinateur classique pour former une machine hybride

Un processeur qui ne peut pas subir de surchauffeDan Nicolau estime que sa biotechnologie, encore à l’état de prototype, pourra être commercialisée d’ici une dizaine d’années. « Il nous est compliqué de dire quand nous aurons abouti à un bio-ordinateur complet. Une des options pour travailler sur des problèmes plus grands et plus complexes serait de combiner notre appareil avec un ordinateur conventionnel pour former une machine hybride » conclut-il, enthousiaste.

0

Newsletter : souhaitez-vous recevoir les articles par mail ?

Recevez gratuitement l'article du jour directement dans votre courriel :)

Vos données sont confidentielles, nous ne faisons pas de spam et la désinscription reste possible à tout moment en 1 clic.