Vu au CES de Las Vegas : un drone transporte des passagers

par Christelle Ibach - 967 views2

Une voiture volante dans les cieux de Dubaï !

Un drone transporteur de personnes a fait sensation au CES de Las Vegas 2016 (Consumer Electronics Show). C’est l’entreprise chinoise
EHang qui propose ce modèle : un quadricoptère capable de transporter un passager adulte par les airs, ce de manière totalement autonome, sans compétence nécessaire en matière de pilotage aérien. En fait, le drone s’apparente à une petite voiture volante.

EHang 184Ce drone a été prénommé 184. Il est composé d’une cabine, de 8 rotors renforcés par 4 bras repliables. Il ne pèse que 200 kilos puisqu’il est fabriqué en fibre de carbone, matériau ultra léger. Le drone fonctionne uniquement à énergie électrique. Il dispose d’une autonomie d’une vingtaine de minutes et peut transporter une personne adulte jusqu’à 500 mètres d’altitude. Il peut en outre atteindre la vitesse de 100 kilomètres à l’heure.

Aucun brevet de pilotage n’est nécessaire pour se déplacer dans le drone 184. L’appareil fonctionne en toute autonomie. Il suffit au passager de mentionner sa destination sur la tablette de bord. Le drone 184 se charge de décoller, d’atterrir et il peut éviter les obstacles.

drone EHang 184Pour rassurer ses éventuels acheteurs, la société EHang mentionne avoir testé son prototype plus d’une centaine de fois à basse altitude, avec un passager à bord. Notez qu’en cas de problème, le drone est capable de décider d’atterrir par lui-même. Il peut aussi être piloté à distance à condition évidemment d’avoir un centre de contrôle à disposition.

Ayant finalisé la phase de conception, la société EHang souhaite désormais commercialiser son drone 184 durant l’année 2016, pour un montant estimé entre 250 000 et 300 000 dollars. Comme pour une voiture, le drone sera doté de la climatisation. Il y aura aussi la Wifi. Une petite lampe de lecture sera ajoutée.

Si l’idée de se déplacer dans une voiture volante fait rêver, la concrétisation du projet risque d’être plus longue que prévu… La réglementation en matière de pilotage de drone est en effet très stricte ; qu’en est-il d’un drone qui transporterait des personnes à son bord !

Vu au CES de Las Vegas : un drone transporte des passagers
4.83 (96.67%) 6 votes

Christelle Ibach

Gérante d’une agence éditoriale et correspondante de presse, je suis par ailleurs passionnée par les nouvelles technologies et les bouleversements qu’elles produisent dans notre économie. Par ces articles, j’espère vous transmettre ma curiosité pour cette thématique.

2 commentaires

  • Bonjour, invité
    • auteur
      Bonjour,L'article n'était peut-être pas assez clair, nous en sommes désolés. Dans ce cas, l'engin entre bel et bien dans la catégorie "drone" puisqu'il n'y a aucun pilote. la personne transportée est simple passager ; un peu comme une voiture autonome, mais dans les airs. Notez que la définition du drone ne cesse d'évoluer au gré des avancées technologiques et des secteurs qui l'utilisent. Pour l'armée par exemple, aujourd'hui, un drone est en engin capable de voler de manière autonome et de revenir à sa base (qu'importe sa forme ou sa taille ou le nombre de personnes à bord). Dans ce contexte, il considèrent par exemple qu'un missile, même s'il peut suivre une trajectoire de manière autonome, n'est pas un drone car s'il râte sa cible, il ne revient pas sur ses pas. Mais la question s'est posée et des recherches sont en cours. Si un missile peut devenir un drone ; un avion sans pilote peut aussi en être un !
0

Newsletter : souhaitez-vous recevoir les articles par mail ?

Recevez gratuitement l'article du jour directement dans votre courriel :)

Vos données sont confidentielles, nous ne faisons pas de spam et la désinscription reste possible à tout moment en 1 clic.