Pilote de drone : un nouveau métier ?

par Martin - 1 077 views1

Un drone pour Noël : le point sur la législation actuelle

L’ouverture de l’espace aérien français au survol de drones et leur démocratisation auprès du grand public laissent entrevoir la création d’un nouveau métier. Pilote de drone, une profession dans l’air du temps, qui interviendra bientôt dans de nombreux secteurs d’activité ! Petit panorama sur Robots & compagnie.

Du drone de loisir au drone à usage commercial

Grâce à la standardisation des technologies et la baisse des prix, le secteur du drone de loisir  est en progression fulgurante. Poussée dans son sillage, l’utilisation du drone à usage professionnel pourrait bien connaître la même destinée.

Plus pratique qu’un hélicoptère, plus écologique aussi, le drone est l’outil de travail idéal pour effectuer des relevés, cartographier des surfaces ou prendre des photographies aériennes.

Le drone, pour quels domaines d’activité

pilote de droneLa SNCF et EDF ont ouvert le bal en sollicitant des entreprises spécialisées dans le pilotage de drones afin d’inspecter leurs lignes. Relevés topographiques, météorologiques, cartographies de surfaces agricoles ou de carrières et même calcul de l’épaisseur du manteau neigeux… Le drone couplé à une application ou une technologie spécifique (qu’il faudra également inventer ou ré inventer) permettra son utilisation dans d’innombrables secteurs d’activités. Encore faut-il savoir s’en servir et la chose se corse lorsqu’il s’agit de faire voler ce petit aéronef hors vue, dans des endroits reculés ou confinés, le tout plusieurs dizaines de kilomètres à l’heure.

Comment devenir pilote de drone à usage commercial

Une formation théorique permet de comprendre comment utiliser l’espace aérien en vertu des règles de la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC), mais des mises en situation sont évidemment indispensables. L’entreprise Delta Drone par exemple, basée à Grenoble, propose la validation du brevet d’aptitude, équivalent à celui de pilote de planeur, obligatoire pour pouvoir légalement utiliser un drone à usage professionnel. Les participants s’entraînent par exemple à piloter un drone à 70 km/h pour photographier un hangar. Ils doivent s’adapter aux conditions climatiques, aux poussières qui empêchent la prise de bonnes photographies… Le pilotage de drones serait presque un art !

La formation coûte 2 400 euros. Tel est le prix à payer si vous souhaitez vous lancer dans cette nouvelle profession.

En France, environ 1000 entreprises sont autorisées à voler

Aujourd’hui en France, un peu plus de mille entreprises seulement sont autorisées à voler à des fins commerciales. Tout reste à faire !

Aux États-Unis, l’Association Internationale pour les Systèmes de Véhicules sans Pilotes (AUSSI) anticipe sur leur territoire la création de 70 000 emplois nécessitant le pilotage d’un drone d’ici 3 ans. Parions que la France connaîtra le même engouement.

Vous cherchez votre voie ? Un nouveau métier ou une idée de création d’entreprise ? Le drone est en passe de devenir l’un des secteurs clés de notre économie… Pensez-y ! D’ailleurs, pour vous donner une piste, sachez qu’une nouvelle réglementation obligera bientôt les bailleurs à dresser le diagnostic thermique de leurs bâtiments… Pilote de drone, le secteur de l’immobilier aura bientôt besoin de vous !

Pilote de drone : un nouveau métier ?
4.14 (82.86%) 7 votes

Un commentaire

  • Bonjour, invité
0

Newsletter : souhaitez-vous recevoir les articles par mail ?

Recevez gratuitement l'article du jour directement dans votre courriel :)

Vos données sont confidentielles, nous ne faisons pas de spam et la désinscription reste possible à tout moment en 1 clic.