Pompier, garde-forestier, garde-côte, recherche de personnes disparues : les drones-assistants se multiplient dans le monde !

par Maxence - 119 views1

Pompier, garde-forestier, garde-côte, recherche de personnes disparues : les drones-assistants se multiplient dans le monde !

Le drone est gadget et sert au loisir ; le drone livre des colis, il filme des points de vue sensationnels ou se rend dans les zones difficiles d’accès… Mais le drone est aussi un très bon appui pour l’Homme dans le cadre de missions d’assistance et d’entraide ! Des projets mêlant drone et intervention humaine se multiplient partout dans le monde dans l’objectif de préserver nos vies. Du Canada aux États-Unis en passant par la France, Robots et Compagnie vous propose un florilège des applications du drone dans les métiers de l’assistance dans le monde.

Sur les plages françaises : le drone se veut assistant-sauveteur

Pompier, garde-forestier, garde-côte, recherche de personnes disparues : les drones-assistants se multiplient dans le monde !Si vous vous êtes rendu à Biscarosse (Landes) pour vos vacances d’été, vous avez peut-être rencontré le drone Helper. Celui-ci est doté d’un système vidéo de haute qualité qui lui permet d’aider les maîtres-nageurs à surveiller les personnes en mer. En cas de pépin et grâce à son système de navigation (boussoles, GPS…), le drone est capable de partir au secours d’un baigneur et de lui envoyer une bouée autogonflable. Enfin, le drone permet de visualiser à distance l’état physique d’une victime. Helper a été validé par la DGAC (Direction Générale de l’Aviation Civile). Plébiscité par les professionnels de la surveillance des plages françaises, il pourrait bien devenir l’assistant indispensable des sauveteurs côtiers.

Dans les montagnes canadiennes, le drone s’équipe de matériel high-tech pour les sauvetages de nuit !

Au Canada, un jeune homme disparaît dans la région vaste et glaciale de Saskatchewan. Il fait nuit, mais l’équipe de secours se lance tout de même à sa recherche en utilisant le drone Dragan Flyer X4-ES. Équipé d’une caméra infrarouge, l’engin est capable de visualiser les sources de chaleur, même en pleine obscurité. Ici, il détecte la victime quelques minutes à peine après son décollage et informe les secours de sa position. Le jeune homme, sain et sauf, a pu être évacué vers l’hôpital le plus proche en moins d’une heure, opération de recherche incluse !

Notez que ce type de technologie sert également la recherche de personnes victime d’avalanches, en assistance directe des chiens sauveteurs.

Aux États-Unis, un drone pour chercher les personnes disparues

Aux États-Unis, un drone pour chercher les personnes disparuesAux États-Unis, l’association Project Lifesaver et la société de défense et de sécurité Lockheed Martin ont développé un partenariat pour concevoir un drone capable de retrouver les personnes disparues, principalement celles atteintes de la maladie d’Alzheimer, d’autisme ou de troubles cognitifs. Celles-ci devront tout de même être équipées d’un émetteur capable d’envoyer un signal de géolocalisation au drone. Grâce à son antenne relai, celui-ci pourra en outre augmenter son périmètre de recherche jusqu’à 11 km (en général, les personnes disparues pour des raisons de santé telles qu’évoquées ici restent proches de chez elles). Le projet devrait attirer de nombreux proches et familles de personnes souffrants de troubles cognitifs et il suffira de les équiper d’un émetteur permanent pour pouvoir les localiser rapidement en cas de disparition.

Pour prévenir les incendies aux États-Unis, le drone se veut assistant garde-forestier, voire assistant-pompier

Pour prévenir les incendies aux États-Unis, le drone se veut assistant garde-forestier, voire assistant-pompierDans le Nebraska (États-Unis), des ingénieurs testent des drones pour aider à lutter contre la propagation des incendies ! Le principe : provoquer un écobuage pour empêcher certaines zones de se charger en végétation trop dense et réduire ainsi le risque de voir un feu de forêt s’étendre. En cas d’incendie, le drone envoie depuis le ciel ses dispositifs dans des zones stratégiques ; permettant aux pompiers de diriger et contrôler les flammes.

En France aussi, les drones deviennent assistants-pompiers. Dans les Bouches-du-Rhône, le SDIS (Service Départemental d’Incendie et de Secours) utilise les drones – depuis 2014 déjà –  pour filmer les incendies et mieux localiser les zones d’intervention prioritaires ou celles comprenant un fort risque de reprise des flammes.  Ici, le drone vient en complément de l’utilisation d’un hélicoptère, mais il coûte nettement moins cher à l’utilisation tout en procurant des images et des cartographies nettement plus précises.

Le drone assistant-pharmacien intervient dans les zones reculées des États-Unis

Pour prévenir les incendies aux États-Unis, le drone se veut assistant garde-forestier, voire assistant-pompierAux États-Unis encore, la startup Zipline a développé son activité de livraison de médicaments par drone dans les contrées difficiles d’accès et isolées. Le passage de la commande devrait prochainement se faire via le simple envoi d’un SMS de la part d’un médecin ou d’un hôpital partenaire. Il devra mentionner la commande souhaitée, mais aussi les coordonnées GPS du lieu de livraison. Le drone-livreur – ou drone-pharmacien – pourra alors transporter jusqu’à 1.4 kg de médicaments à une vitesse de pointe allant jusqu’à 100 km/heure pour un parachutage de la livraison au lieu indiqué.

 

Et vous, pour quels types de missions d’assistance envisagez-vous le drone ?

 

Pompier, garde-forestier, garde-côte, recherche de personnes disparues : les drones-assistants se multiplient dans le monde !
5 (100%) 1 vote

Un commentaire

  • Bonjour, invité
0

Newsletter : souhaitez-vous recevoir les articles par mail ?

Recevez gratuitement l'article du jour directement dans votre courriel :)

Vos données sont confidentielles, nous ne faisons pas de spam et la désinscription reste possible à tout moment en 1 clic.