Pour éviter de tuer les piétons, la voiture autonome sera… collante

par Maxence - 52 views0

Pour éviter de tuer les piétons, la voiture autonome sera... collante

Ce mois-ci, Google a déposé un brevet pour le moins surprenant. Il correspond à un moyen de réduire les blessures en cas d’accident entre un piéton et une voiture autonome, ceci à l’aide d’un revêtement qui collerait la personne sur la voiture au moment de l’impact, évitant ainsi de la projeter en l’air ou au sol. L’optique d’une couche adhésive placée sur les voitures autonomes est une idée surprenante et intelligente !

Un papier tue-mouche géant sur le capot de la voiture autonome

Pour sa voiture autonome, Google crée le capot auto-collant !Imaginez une sorte de papier tue-mouche géant et ultra collant. C’est un peu le concept que souhaite développer Google sur ses voitures autonomes. En effet, le géant du Web a déposé ce mois-ci un brevet correspondant à un revêtement collant. Si le procédé est exploité, il recouvrira l’avant du capot des voitures autonomes de Google et permettra de « scotcher » un piéton en cas d’impact. En cas de collision donc, au lieu d’être projeté au sol ou en l’air, vous serez tout simplement collé à la voiture, limitant le choc de l’impact et le risque de blessure.

Plus précisément, l’adhésif sera donc installé à l’avant du véhicule. Mais il y aura également une sorte de coquille qui recouvrira le revêtement afin de le protéger lors des conduites quotidiennes. La coquille en question se brisera en cas d’accident, laissant place au revêtement collant pour attraper le piéton.

D’autres marques automobiles ont leur propre système de protection des piétons

Google n’est pas le seul à réfléchir à un moyen de limiter les blessures des piétons en cas d’accident de la route. Jaguar a par exemple installé sur certains de ses modèles de petites charges explosives qui poussent le capot en cas de collision avec un piéton, permettant de limiter la puissance de l’impact. De même, Volvo propose sur son modèle V4 une sorte d’airbag qui s’ouvre tout au long du pare-brise en cas de collision ; le pare-brise étant en général l’endroit où les crânes viennent se briser.

Le brevet de Google sera-t-il exploité ?

Pour éviter de tuer les piétons, la voiture autonome sera... collanteL’idée de ce revêtement rassurerait un tantinet les personnes effrayées à l’idée de voir une intelligence artificielle prendre les commandes d’une voiture en lieu et place d’un humain. Mais Google va-t-il concrétiser l’idée ? Nous n’en savons pas plus pour l’instant quant à la suite des événements, mais Google a spécifié qu’un grand nombre de brevets étaient déposés par le groupe sans qu’ils ne soient forcément exploités. D’ailleurs, la firme avait octroyé gratuitement certains d’entre eux à des startups de la Silicon Valley, dans des domaines des méthodes de travail ou de la création de logiciels.

Des exemples de brevets déposés par Google et non encore exploités

D’autres brevets non encore développés par le géant du Web attendent tranquillement de sortir du chapeau, comme le système de vote sur Internet (en passant par Google, of course !), la plateforme de livraison autonome (un véhicule autonome chargé de livrer un colis, dont les portes s’ouvriront par le destinataire grâce à un code secret reçu par SMS), le brevet d’un logiciel permettant de cadrer les photos avec ses doigts ou encore le brevet pour des lentilles intraoculaires connectées.

Affaire à suivre sur Robots et Compagnie !

 

 

Notez cet article

Réagir, commenter :

Votre mail ne sera pas publié.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Recevoir nos news ?


0

Newsletter : souhaitez-vous recevoir les articles par mail ?

Recevez gratuitement l'article du jour directement dans votre courriel :)

Vos données sont confidentielles, nous ne faisons pas de spam et la désinscription reste possible à tout moment en 1 clic.