L’exosquelette de Toyota redonne la marche aux personnes paralysées

par Soumya MABROUK - 47 views0

l'exosquelette de Toyota redonne la marche aux personnes handicapées

Le constructeur Toyota ne fabrique pas que des automobiles ! Le géant nippon investit également les domaines des nouvelles technologies et, dans ce contexte, il vient tout juste de présenter un exosquelette de sa conception. Baptisé Welwalk WW-1000, l’appareil se destine aux personnes atteintes de paralysie des membres inférieurs. Efficace : les personnes qui enfilent cet exosquelette se voient remarcher sur un tapis roulant sans aucun problème, comme vous pourrez le voir dans la vidéo de présentation. La prouesse technologique sera vendue 8 600 euros aux établissements hospitaliers.

 

Exosquelette social, sportif ou médical : les prouesses de l’exosquelette trouvent de nombreux usages

Exosquelette social, sportif ou médical : les prouesses de l’exosquelette trouvent de nombreux usagesL’exosquelette est un domaine des nouvelles technologies en plein boum. Startups et grands groupes mondiaux s’y intéressent. L’exosquelette pour les personnes souffrant de handicap, l’exosquelette à destination des sportifs ou encore l’exosquelette social pour un coup de pouce au quotidien… Il faut dire que ce type d’appareil high-tech trouve de multiples usages. Pour rappel, un exosquelette se définit par une armature qui épouse le corps humain. Son objectif est d’accompagner tous nos mouvements pour prendre en charge notre effort musculaire et ainsi diminuer la souffrance physique qui y est associée. L’exosquelette est un domaine pointu des nouvelles technologies, car il doit être capable d’accomplir l’effort humain à la microseconde où celui-ci le réalise, tout en étant facile à porter et fluide dans ses mouvements.

Toyota présente Welwalk WW-1000, un exosquelette pour les personnes souffrant de paralysie

Dans ce contexte, le constructeur automobile Toyota s’est intéressé à l’exosquelette au service des personnes souffrant de handicap. Le géant nippon vient tout juste de présenter Welwalk WW-1000, un module incluant un exosquelette, un tapis roulant et un écran géant. Comme vous pourrez le voir dans la vidéo de présentation, une personne enfile l’exosquelette autour de ses jambes puis évolue sur le tapis de marche en toute fluidité (soutenu tout de même par des harnais). La prouesse n’est autre que la marche effectuée par le patient dans la vidéo, puisque celui-ci souffre de paralysie de ses membres inférieurs. C’est bel et bien l’exosquelette qui supporte le poids de l’homme et effectue tous les mouvements de la marche, en lieu et place de ses jambes. Autre prouesse, c’est l’humain qui décide de marcher, mais aussi de sa vitesse ou encore de stopper. Il lui suffit d’accomplir un mouvement simple du bassin (se pencher vers l’avant, par exemple) pour ordonner le mouvement à l’exosquelette qui prendra alors le relai physique.

Le module est par ailleurs doté de haut-parleurs pour prévenir la personne lorsque ses jambes n’arrivent plus à suivre le mouvement de l’exosquelette et sont sur le point de céder (n’oublions pas que le patient est incapable de marcher et n’a pas utilisé ses jambes depuis un long moment ; il s’agit donc d’y aller en douceur malgré tout).

L’exosquelette de Toyota servira à la rééducation dans les hôpitaux

L'exosquelette de Toyota redonne la marche aux personnes handicapéesL’exosquelette Welwalk WW-1000 sera disponible dans une centaine d’établissements hospitaliers japonais d’ici peu, mais Toyota espère que tous les hôpitaux en seront équipés à moyen terme. Le prix du module est égal à 8 600 euros (un million de yens), mais il faudra tout de même compter environ 3 000 euros par mois pour l’entretien (350 000 yens). À vue de nez, il semble plus destiné à la rééducation en hôpitaux qu’à une utilisation quotidienne et personnelle.

Le domaine de recherche attire de nombreux grands acteurs asiatiques

Notez qu’en Asie, Toyota n’est pas le seul géant automobile à s’ouvrir au domaine de l’exosquelette. Ses concurrents Hyundai et Honda sont eux aussi en cours de développement de leur prototype à destination des personnes handicapées ou encore des exosquelettes à utilité sociale. Ces derniers servent les personnes dans leur travail, lorsqu’elles sont amenées à porter des charges au quotidien. Elles risquent effectivement de se fatiguer ou de souffrir de maux du fait de mouvements répétitifs. L’exosquelette vient donc remplacer l’action musculaire de la personne pour porter la charge à sa place. Celle-ci ne réalise in fine aucun effort. Pourquoi un tel engouement dans cette partie du globe ? Rappelons que le Japon (plus particulièrement) rencontre la population la plus vieillissante du monde. L’exosquelette pourrait alors aider les personnes contraintes à travailler jusqu’à un âge avancé, malgré les difficultés physiques qu’elles pourraient rencontrer au quotidien.

 

 

L’exosquelette de Toyota redonne la marche aux personnes paralysées
4 (80%) 1 vote

Soumya MABROUK

Etudiante en communication, passionnée par les nouvelles technologies et l’entrepreneuriat. Ouverte sur le monde, polyvalente et curieuse, je souhaite partager mon engouement pour ces grands enjeux.

Il n'y a pas encore de commentaires

  • Bonjour, invité
    0

    Newsletter : souhaitez-vous recevoir les articles par mail ?

    Recevez gratuitement l'article du jour directement dans votre courriel :)

    Vos données sont confidentielles, nous ne faisons pas de spam et la désinscription reste possible à tout moment en 1 clic.